Vous êtes ici...

Pas de traduction pour ce texte.

CE QUE DIT L'ÉDITEUR :

« Ta prière d'émerveillement me fait penser à un santon de Provence : le Ravi... celui qui est toujours content de tout... parce qu'en toute chose, il voit Dieu. Puisse-t-il me donner de cette graine ! » (Frère Michel).

Quoi de mieux qu'entrer dans l'intimité du coeur des moines de Tibhirine pour cette année consacrée à la prière ?

Au fil des pages, les moines nous appellent à découvrir ce que nous sommes personnellement et ensemble : une maison de prière, ouverte à tous, appelée par vocation au pardon et à la réconciliation. De la prière personnelle à l'office monastique et à cette prière de l'autre et surtout pour l'autre, frère Christian ainsi que frère Michel, frère Christophe, frère Célestin, frère Bruno, frère Paul et frère Luc nous font partager leur expérience. Ils nous enseignent ce qu'est la prière vécue.

Un ouvrage d'une spiritualité lumineuse.

Acheter sur La Procure 

Pas de traduction pour ce texte.

Le "Jour du Seigneur" lance une plateforme gratuite de streaming (JDS.tv).

Cet été seront programmées trois captations de pièces de Théatre, du théatre pour approfondir la culture chrétienne.

Vous pourrez, en particulier, y retrouver la pièce de Pascal Joumier : La Passion selon Tibhirine 

Le metteur en scéne rend hommage aux sept moines de Tibhirine. La pièce reprend leurs lettres, les témoignages d'un engagement sans faille pour leur foi et pour les hommes. 1h16mn

Pas de traduction pour ce texte.

En 1943, Paul Dochier -frère Luc- alors novice à Aiguebelle (et médecin de formation) partit volontairement remplacer un médecin, père de famille nombreuse, à L’Oflag VIA à Soest (Westphalie) où se trouvait aussi prisonnier depuis 1941 son beau-frère Charles Laurent.

Dans l’un des bâtiments de l’Oflag un bout de grenier avait été donné aux prisonniers pour y aménager une chapelle. Grâce à la présence parmi eux de 2 artistes, prix de Rome, cette chapelle fut magnifiquement décorée avec les moyens du bord (dont certains fournis par une paroisse catholique locale).

Au début des années 90, après la fin des stationnements de troupes alliées en Allemagne, la ville de Soest récupéra les bâtiments de ce camp et une association locale se créa spontanément pour la conservation et la mémoire de la « Chapelle Française ».

Pour le 110ème anniversaire de la naissance de F. Luc et en son souvenir cette association vient d’organiser à Soest une projection du film « Des hommes et des Dieux » ; à cette occasion, au nom de la famille de F Luc, un petit-neveu et son épouse ont offert un précieux souvenir de ce temps à l'Oflag.. 

A suivre : article paru dans le journal local : WA westfälischer Anzeiger .

Pas de traduction pour ce texte.

Cette collection publie les actes des colloques internationaux bisannuels.

Deux nouveaux tomes viennent de sortir :

  

https://projects.unifr.ch/tibhirine/fr/publications/etudes-sur-tibhirine/