Vous êtes ici...

Pas de traduction pour ce texte.

Monseigneur Henri Teissier, né à Lyon en 1929, fut ordonné prêtre à Alger en 1955. Nommé évêque d’Oran en 1973, puis coadjuteur à Alger du Cardinal Duval à partir de 1981, c’est en 1988 qu’il succède à ce dernier à l’archevêché d’Alger.

De 1988 à 2008, il fut donc le Pasteur du diocèse d’Alger,

ce diocèse d'Alger si douloureusement frappé pendant les années noires qui virent la mort de dizaines de milliers d’algériens dont plus de 100 imams, et particulièrement de 1994 à 1996, période des assassinats des 19 martyrs chrétiens dont les 7 frères de Tibhirine. 

Proche de tous les chrétiens du diocèse et particulièrement des communautés religieuses il chemina avec eux dans le discernement « rester ou partir », tout en laissant à chacun son entière liberté de choix.

En particulier, dans les jours qui suivirent la « visite » de Noël 1993 de maquisards du GIA à Tibhirine et le refus de leurs demandes par P Christian, il vint plusieurs fois au monastère pour prier et partager avec les frères, en communauté et individuellement. Aprés la décision de rester, il continua d’être très proche d’eux.

Et il eut, hélas, à accompagner douloureusement, mais dans l’espérance, les communautés et les proches des 18 bienheureux martyrs du diocèse d’Alger !

Aprés avoir présenté sa démission au Pape en raison de son âge, c’est en 2008 que Mgr Bader lui succéda comme archevêque d’Alger. Mgr Teissier, devenu archevêque émérite d’Alger, partage sa vie entre la France et Alger